NAGEL Émile

Né le 16 juillet 1834 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; cheminot ; communard.

Marié, père d’un enfant ; laveur de voitures au chemin de fer du Nord. Ancien soldat au 1er escadron du train d’artillerie et ancien sergent de ville, révoqué en avril 1870 pour inconduite, il était garde au 162e bataillon pendant le 1er Siège ; le 1er mai 1871, il passa dans l’artillerie. Il fut condamné, le 1er mai 1872, par le 5e conseil de guerre, à dix ans de détention et à la privation des droits civiques ; le 6 mars 1876, il obtint une remise de cinq ans, puis remise du reste le 31 octobre 1876.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7006, notice NAGEL Émile, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/771.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément