RIDUET Olympe, Edmond, Camille

Né vers 1845 ; journaliste, condamné, le 15 novembre 1871, par la cour d’assises de la Seine-Inférieure, à six mois de prison, 50 F d’amende et, solidairement, aux dépens et frais du procès pour avoir assisté, le 24 avril, en qualité d’assesseur, à une réunion non déclarée en faveur de la Commune de Paris. Riduet y fut rapporteur d’un manifeste électoral en vue des prochaines élections municipales, manifeste qui concluait à l’abstention.
Après la défaite de la Commune, Riduet se réfugia en Belgique. Officiellement installé à Bruxelles à la date du 25 novembre 1871, il décéda à Saint-Josse-ten-Noode le 3 février 1874.Voir Cord’homme.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article69714, notice RIDUET Olympe, Edmond, Camille , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément