QUÉRIOUX Alfred

Né le 9 février 1855 à Paris ; célibataire ; ciseleur. Garde, pendant le 1er Siège et sous la Commune, au 180e bataillon, il fut blessé le 4 mai au fort d’Issy. Son père, qui appartenait au même bataillon, fut tué en combattant. Condamné, le 19 février 1872, par le 3e conseil de guerre, à cinq ans de prison, Quérioux obtint la remise du reste de sa peine le 21 décembre 1872, avec dispense de la surveillance, la privation des droits civiques étant maintenue.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article69145, notice QUÉRIOUX Alfred , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/777.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément