QUENOT

Membre du comité de la XIIe légion de la Garde nationale qui recommanda de voter pour Varlin, Fruneau, Géresme et Theisz aux élections du 26 mars 1871 à la Commune de Paris. Tous les quatre furent élus. Seul Géresme n’appartenait pas à l’Internationale. Voir Audebert A.

S’agit-il de Quénot, commandant du 120e bataillon de fédérés, déporté en Nouvelle-Calédonie, qui mourut le 4 février 1894 à l’hôpital de la Pitié, à Paris ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article69136, notice QUENOT , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 juillet 2019.

SOURCES : La Petite République, 7 février 1894

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément