PORTELETTE Émile, Louis, Joseph.

Né le 28 décembre 1846 à Prouilly (Marne) ; demeurant à Paris, rue Muller (XVIIIe arr.) ; célibataire ; cordonnier. Canonnier-ouvrier dans l’artillerie de la marine, de septembre 1867 au 12 mars 1871, il reçut à sa libération un certificat de bonne conduite et un congé de six mois ; il se rendit à Paris ; le 18 mars, il travaillait comme ouvrier cordonnier chez Godillot, puis il se mit au service de la Commune et, le 14 avril, fut élu lieutenant en second de la 1re batterie de la XXe légion d’artillerie ; il démissionna au bout de trois semaines et redevint simple artilleur ; il cessa tout service le 21 mai. Il fut condamné, le 17 novembre 1873, par le 3e conseil de guerre, à un an de prison. Une jeune fille « qui est devenue, paraît-il, enceinte de ses œuvres et qu’il serait sur le point d’épouser a formé un recours en grâce en sa faveur ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article68784, notice PORTELETTE Émile, Louis, Joseph. , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/797.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément