PLANTIN Théodore, dit Badagu

Demeurant à Mennecy (Seine-et-Oise) ; marié, père de plusieurs enfants. Il avait subi avant 1870 quatre condamnations — sans autre précision. Pendant la Commune, il venait à Paris acheter des journaux qu’il revendait ; il afficha aussi une proclamation de la Commune. Arrêté par des insurgés et incorporé de force dans un bataillon, il s’échappa le 19 avril et rentra chez lui. Il fut condamné, le 9 avril 1872, par le 15e conseil de guerre, à deux ans de prison et 150 f d’amende « pour avoir, en affichant une proclamation de la Commune, excité à la haine et au mépris du gouvernement ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article68546, notice PLANTIN Théodore, dit Badagu , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/796, n° 7777 S 73 (à l’intérieur, dossier n° 5904 S 72).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément