PILLIOUD Moïse, Joseph (ou PILLOUD ?)

Né à Lyon (Rhône) le 7 janvier 1841, mort de la typhoïde à la presqu’île Ducos, le 1er août 1876 ; ciseleur, il dirigeait un atelier de couture à la mécanique ; membre de l’Internationale, il était secrétaire-correspondant de la section de la Villette.

Lors du premier Siège, il était sergent-major au 224e bataillon de la Garde nationale. Une pièce du dossier indique qu’il aurait pris part à la journée du 31 octobre et le désigne également « comme étant affilié à l’Internationale ». Il fut un des organisateurs du comité de Vigilance du XIXe arr. dont il resta membre sous la Commune. Ce comité siégeait dans la salle du club de la Marseillaise. Pillioud était un habitué du club dont il fut souvent assesseur, président ou orateur. Le 19 mars, vraisemblablement, il fut nommé commandant du 2e bataillon de tirailleurs de la Marseillaise, bataillon qui ne fut d’ailleurs jamais organisé. Pillioud fut versé au 1er bataillon et, en dernier lieu, il commanda le 164e. Dans le XIXe arr., il avait obtenu, le 26 mars, aux élections pour la Commune, 3 980 voix sur 11 282 votants. Le comité de Vigilance de l’arr. fut dissous le 6 mai. Pillioud passa outre et fut révoqué de son commandement. Il quitta alors Paris, le 9 mai, et gagna Lyon, puis Auxonne et Genève.
Par contumace, la cour d’assises de la Seine le condamna, le 9 novembre 1872, à dix ans de travaux forcés pour avoir, fin février ou au début de mars, comme chef de légion, donné ordre de prendre des munitions dans une maison, rue du Faubourg-Saint-Martin, qui fut ainsi dévalisée.
Mais Pillioud revint à Paris et fut arrêté. Le 4e conseil de guerre le condamna alors, le 22 novembre 1873, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Auparavant, il n’avait encouru aucune condamnation.
Il fut gracié le 5 juin 1879, trois ans après sa mort.

Demeurant à Paris, rue de la Chopinette — aussi, 74, rue d’Allemagne, XIXe arr. —, il était célibataire et vivait en concubinage.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article68421, notice PILLIOUD Moïse, Joseph (ou PILLOUD ?), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 août 2013.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/799, n° 774 (rapport à la commission des grâces, 16 mars 1874), BB 24/867, BB 27 et H colonies 95. — Arch. Min. Guerre, 4e conseil. — J.O. Commune, 31 mars.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément