PETIT Frantz-Pierre, dit Gilbert

Né le 17 octobre 1835 à Orléans (Loiret) ; marié, père de deux enfants ; représentant de commerce. Pendant le 1er Siège, il était adjudant sous-officier au 247e bataillon ; vers le 1er avril 1871, il fut nommé adjudant-major au 116e bataillon et le demeura jusqu’à fin avril ; ensuite il fut à la disposition du colonel M. Mayer et resta au ministère de la Guerre où il remplit les fonctions de chef d’escadron d’état-major jusqu’à l’entrée des troupes ; arrêté le 5 mai par les fédérés, il fut relâché peu après. Il paraîtrait s’être tenu caché après l’entrée des troupes de Versailles. Il fut condamné, le 30 décembre 1871, par le 6e conseil de guerre, à cinq ans de détention, peine commuée, le 12 septembre 1872, en cinq ans de bannissement.
Il y a vraisemblablement identité avec Petit (le prénom n’est pas indiqué), adjudant-major sous la Commune au 116e bataillon fédéré, qui fut condamné par contumace, le 15 juillet 1874, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée (cf. Arch. PPo., listes de contumaces).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article68081, notice PETIT Frantz-Pierre, dit Gilbert , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/742 et 867 (ce dernier dossier est vide).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément