PASQUIER Édouard, Eugène, Émile.

Né le 27 octobre 1831 à Paris ; y demeurant, passage Tocanier (?) ; marié, père de quatre enfants ; typographe. Il avait été condamné en 1852 à quinze jours de prison pour outrages envers des agents et, en 1869, à quatre mois de prison pour « immixtion dans une fonction publique ». Ancien militaire, il devint sergent au 121e bataillon pendant le 1er Siège ; sous la Commune, il fut élu, fin mars, sous-lieutenant, puis, en mai, capitaine ; il avait occupé deux jours le fort d’Issy, au début d’avril ; deux jours le Petit Vanves, au début de mai ; il resta chez lui du 26 mai à la fin de la lutte. Sa conduite et sa moralité étaient bonnes : il n’aurait marché que pour nourrir sa famille. Il fut condamné, le 21 novembre 1871, par le 14e conseil de guerre, à cinq ans de détention et à la privation des droits civiques. Détenu à Clairvaux (Aube), il refusa le travail et, en même temps que lui, environ 70 de ses camarades ; il maintenait son refus en septembre 1872 (cf. BB 24/770). Il obtint la remise du reste de sa peine le 19 mai 1875.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article67603, notice PASQUIER Édouard, Eugène, Émile. , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/738.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément