PAROT Lucien

Né le 11 septembre 1852 à Saint-Silvain-Montaigut (Creuse) ; demeurant à Paris ; célibataire ; maçon. Il ne fit aucun service pendant le 1er Siège. En dernier lieu, il avait travaillé aux fortifications pour le compte du génie auxiliaire. Après l’armistice, il s’enrôla au 156e bataillon, quelques jours avant le 18 mars. Il appartint d’abord à la 6e compagnie sédentaire et, vers le 16 avril, il fut incorporé à la 3e compagnie de marche. Il monta la garde huit jours porte de Vanves ; dans le courant d’avril, il suivit son bataillon à la redoute du Moulin-Saquet et y resta jusqu’au 24 mai ; il rentra à Paris le 25. Les Prussiens le firent prisonnier porte de Romainville ; les renseignements recueillis sur lui étaient bons. Il fut condamné, le 16 mai 1872, par le 6e conseil de guerre, à un an de prison.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article67566, notice PAROT Lucien , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/758.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément