PAGÈS Marie, Urbain

Né vers 1829 à Béziers (Hérault) ; demeurant dans cette ville ; tonnelier. Il reçut un livret de membre de l’Internationale vers juillet 1872. Sur le point d’être arrêté il prit la fuite. Le 22 février 1873, le tribunal correctionnel de Béziers le condamna par contumace à trois mois de prison, 50 f d’amende et solidairement aux frais. Il avait de bons antécédents. Voir Salvan.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article67403, notice PAGÈS Marie, Urbain, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément