ODAM Étienne, Henri

Né le 9 mars 1824 à Torcy (Seine-et-Marne) ; demeurant à Paris — Clignancourt, XVIIIe arr. ; marié, père de quatre enfants ; boucher ; bien que marié et père de famille, il vivait depuis plusieurs années avec une femme non moins exaltée que lui, dont il eut un enfant. Il avait été condamné le 8 novembre 1854 à 25 f d’amende pour blessure par imprudence. Pendant le 1er Siège, il fit partie de la 12e compagnie sédentaire du 78e bataillon ; le 18 mars, Odam, qui se faisait alors appeler Boudin, du nom de sa concubine, avait exhorté, rue Marcadet (XVIIIe arr.), les soldats du 88e régiment de ligne à lever la crosse en l’air ; le commandant et un capitaine avaient été emmenés prisonniers. Odam nia ces faits en dépit des déclarations de deux témoins. Il aurait rendu ses armes le 25 mars et se prétendit victime de dénonciation calomnieuse. Il fut condamné, le 3 mai 1872, par le 5e conseil de guerre, à dix ans de travaux forcés et à la privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article67249, notice ODAM Étienne, Henri , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE :Arch. Nat., BB 24/752.

Version imprimable Signaler un complément