NIQUET Louis

Né vers 1820 ; sculpteur. Délégué aux subsistances et membre de clubs, sous la Commune, il se réfugia à Genève et travailla de son métier ; il fut condamné par contumace ; se confond-il avec Niquet Louis, Barthélémy, Marius ? Voir ce nom.
Un nommé Niquet Louis — le même ? — avait été gérant de la Lutte à outrance, 27 décembre 1870-18 janvier 1871, journal du club de l’École de Médecine qui publia une « tribune de l’AIT » dans son numéro 4 et dernier, 18 janvier 1871 (cf. Répertoire..., vol. 1, L’Internationale, Périodiques, op. cit.).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article67145, notice NIQUET Louis , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES :Arch. PPo., listes de contumaces. — L. Descaves, Philémon..., op. cit., p. 304. — Lissagaray, Histoire de la Commune, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément