NININ Théophile, Henri

Né le 8 mars 1831 à Conce-la-Granville [?] (Ardennes) ; demeurant à Paris, rue d’Allemagne (XIXe arr.) ; veuf, père de deux enfants ; cloutier ; il aurait été condamné, en 1869, à un mois de prison pour cris séditieux. Sous la Commune il était simple garde au 197e bataillon, mais aurait continué à travailler : il produisit un certificat de travail du 15 avril 1868 au 8 juin 1871, date de son arrestation, mais on ne savait pas exactement ce qu’il avait fait durant le mois de mai. Condamné, le 28 mars 1872, par le 4e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques, il obtint la remise de sa peine le 15 janvier 1879 et rentra par le Var.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article67142, notice NININ Théophile, Henri , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES :Arch. Nat., BB 24/777. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément