NINET Félix, Léopold, Amédée

Né à Bullion (Seine-et-Oise) le 21 juillet 1826 ; tailleur d’habits.

Simple garde dans une compagnie sédentaire du 46e bataillon fédéré, il entra en avril dans la musique comme clairon. Arrêté en juillet 1871, il fut condamné, le 7 mars 1872, par le 15e conseil de guerre, à cinq ans de détention et à la surveillance à vie. Il bénéficia d’une remise de peine de trois mois le 19 octobre 1876.
Était-il affilié à l’Internationale ? Un témoin le signala à la police « comme paraissant être un agent de l’Internationale », mais n’apporta aucune preuve formelle. De son côté, Ninet affirma « qu’il n’a jamais été affilié à l’Internationale ».

Il demeurait à Paris, rue Bezout, XIVe arr., et était célibataire, mais vivant en concubinage avec une femme dont il avait un enfant.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article67141, notice NINET Félix, Léopold, Amédée, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 août 2013.

SOURCE :Arch. Nat., BB 24/791, n° 3081 (rapport à la Commission des grâces, 7 juillet 1873).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément