NADALON François

Né à Bellac (Haute-Vienne), le 2 avril 1842, mort à Limoges (Haute-Vienne) le 24 mai 1919 ; ouvrier porcelainier, puis cabaretier.
Il participa, en mars 1870, à une réunion tenue avec le concours des membres de l’Internationale, Minet et Benoît. Il organisa les tailleurs de pierre. Il appartint au Comité directeur de la Société populaire créée après le 4 septembre 1870. Élu conseiller municipal en avril 1871, il démissionna peu après. Membre de la Chambre syndicale des porcelainiers, il signa, en janvier 1871, un appel pour la mise en interdit d’une fabrique de porcelaine, à l’occasion d’une grève.
En 1882, il signa un manifeste du Comité radical à l’occasion d’une élection partielle au conseil municipal de Limoges. L’année suivante, il signa une convocation en faveur du deuxième Congrès des groupes, sociétés et chambres syndicales de la région de l’Ouest.
Il semble avoir ensuite abandonné toute activité militante. Il fut longtemps aubergiste.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article66980, notice NADALON François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément