MOULIN Adolphe, Magloire

Né le 7 avril 1830 à Biéville (Calvados) — qui peut être Biéville-en-Auge ou Biéville-sur-Orne ; célibataire ; tailleur de pierre. En 1858, il avait été condamné à deux ans de prison pour attentat à la pudeur et, en 1866, à huit jours de prison pour coups volontaires. Engagé volontaire au 29e régiment de ligne pour la durée de la guerre, il se fit incorporer le 9 avril à la 4e compagnie de marche du 165e bataillon fédéré. Fait prisonnier, le 28 mai, à Ménilmontant, XXe arr., il fut condamné, le 17 avril 1872, par le 25e conseil de guerre, à la déportation simple, peine commuée le 12 mars 1878 en sept ans de détention, puis remise le 15 janvier 1879 ; il était rentré par la Loire en 1878.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article66825, notice MOULIN Adolphe, Magloire , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES :Arch. Nat., BB 24/773. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément