MICHELET Sénémour, Maurice

Né le 18 août 1837 à Saint-Maurice-aux-Riches-Hommes (Yonne) ; demeurant à Paris, en garni, rue de la Grande-Truanderie (Ier arr.) ; veuf, père de deux enfants ; garçon de magasin. Pendant le 1er Siège, il servit comme simple garde au 148e bataillon et assista, prétendit-il, au combat de Champigny. Il perdit sa femme en février 1871, changea de quartier et fut inscrit sur les contrôles du 1er bataillon. Il fut nommé caporal au début d’avril ; il se serait démis de son grade le 10 mai. Fin mars, il était allé au fort d’Issy et y resta jusqu’au 14 avril ; de nouveau envoyé à Issy, le 3 mai, il occupa le parc des Oiseaux, puis revint à Paris le 14 mai. Fait prisonnier le 28 mai à Ménilmontant, XXe arr., il fut condamné, le 22 mars 1872, par le 13e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques, peine commuée, le 25 novembre 1872, en cinq ans de prison avec privation des droits civiques. Michelet était souvent puni en 1876, à Landerneau, pour infractions légères à la discipline.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article66225, notice MICHELET Sénémour, Maurice , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/758.

Version imprimable Signaler un complément