MÈGE Marius, Clément

Par Jacques Girault

Né le 5 avril 1875 aux Arcs (Var), mort le 11 août 1944 aux Arcs ; cheminot ; militant socialiste SFIO, adjoint au maire des Arcs.

Fils d’un petit propriétaire viticulteur devenu chef de train à la Compagnie du PLM et adjoint au maire radical-socialiste, Marius Mège reçut les premiers sacrements catholiques. Il obtint le certificat d’études primaires et effectua le service militaire en 1896 dans l’Artillerie à Nîmes (Gard). Il se maria religieusement en août 1901 dans la commune et fut père d’une fille qui reçut les premiers sacrements catholiques.

Mécanicien à la Compagnie du PLM, il fut mobilisé pendant la Première Guerre mondiale dans les chemins de fer de campagne. Fondateur avec d’autres cheminots d’une coopérative alimentaire en 1919, gréviste en 1920, membre de la section socialiste SFIO des Arcs, anticlérical, membre de la Libre Pensée, il fut élu conseiller municipal le 17 avril 1921 avec 205 voix sur 997 inscrits et 223 voix au deuxième tour. Il démissionna quelques jours après avec ses neuf camarades socialistes. Le 3 mai 1925, toujours socialiste SFIO, il fut élu conseiller municipal, avec 403 voix sur 868 inscrits. Retraité depuis 1928, il fut réélu, le 5 mai 1929, sur la liste "d’union socialiste et républicaine", avec 377 voix sur 855 inscrits. Devenu troisième adjoint (travaux), classé comme "radical-socialiste" par un rapport préfectoral, il fut réélu le 5 mai 1935 avec 406 voix sur 866 inscrits et confirmé comme troisième adjoint. Vice-président de la coopérative vinicole depuis 1928, exploitant toujours avec son épouse sa petite propriété viticole, il dirigeait en 1936 le syndicat agricole des Arcs.

Marius Mège approuva, comme ses camarades, le vote contre la délégation de pouvoirs au maréchal Pétain du député socialiste SFIO Joseph Collomp en juillet 1940. Les conseillers municipaux démissionnèrent le 31 mars 1941. Il manifesta avec une trentaine de républicains avec à la boutonnière un ruban tricolore sur la place du village le 14 juillet 1942. Pendant la guerre, il fit partie du groupe de résistants en liaison avec Edouard Soldani.

Retraité de la SNCF, Marius Mège fut enterré civilement.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article6571, notice MÈGE Marius, Clément par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 21 mai 2018.

Par Jacques Girault

ICONOGRAPHIE : Mariue Mège en 1938.

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 28 1, 30 1, 32 1, 35 1, 14 M 7 2, 18 M 86. - Renseignements fournis par René Meissonnier, petit-fils de l’intéressé.

Version imprimable Signaler un complément