MARION Jean

Ancien militaire libéré avec certificat de bonne conduite ; horloger ; sous-lieutenant dans le génie auxiliaire pendant le Siège. Il conserva ce grade sous la Commune, puis passa capitaine du génie civil, employé à la réparation des armes et des canons.

« Il a été signalé comme affilié à l’Internationale ».

Le 3e conseil de guerre le condamna, le 20 octobre 1871, à cinq ans de prison. Il bénéficia d’une réduction de deux ans le 18 septembre 1873. Il était détenu à Avignon.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article65417, notice MARION Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 février 2012.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/737, n° 1137.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément