MAILFER Achille, Étienne.

Né le 17 mars 1833 à Laon (Aisne) ; demeurant à Paris ; marié, sans enfant ; sa femme, en 1876, était couturière ; lui-même était employé de commerce. Il avait servi quatorze ans dans l’armée et avait été libéré en 1864 avec le grade de sergent-major. Après le 18 mars 1871 il fut incorporé comme simple garde dans une compagnie sédentaire et fit du service intérieur dans Paris. Nommé, le 1er mai, commandant du 77e bataillon, il s’occupa de le réorganiser ; envoyé le 12 porte de Vanves, il y resta jusqu’au 20 et fit le service des tranchées le long du chemin de fer. Il rentra le 20 mai et reçut l’ordre de conduire son bataillon à Clichy ; il refusa, quitta son bataillon le 21 et se réfugia chez lui. Les renseignements recueillis sur son compte étaient bons. Il fut condamné, le 7 décembre 1871, par le 16e conseil de guerre, à la déportation simple ; le 8 octobre 1872, sa peine fut commuée en six ans de détention ; à Belle-Île, il avait, en 1876, une conduite médiocre.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article65037, notice MAILFER Achille, Étienne. , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/758.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément