LEVRAUD Léonce [LEVRAUD Adam, Léonce]

Né le 27 avril 1843 à Paris ; mort en décembre 1938. Frère de Louis, Edmond Levraud. En 1864, il était étudiant en médecine. Blanquiste, il appartenait alors au noyau, « embryon du Parti » — Voir Germain Casse*.
Le 16 février 1866, il fut condamné, avec Brideau*, Debroz*, Granger*, Jaclard* et Villeneuve*, à la prison (de deux à six mois selon les cas) pour avoir participé à une manifestation républicaine le 21 janvier, rue des Amandiers, dans le XXe arr.

En 1870, après la proclamation de la République, il fut rédacteur de La Patrie en danger, (cf. La Comune di Parigi, op. cit.,) journal blanquiste qui parut du 7 septembre au 8 décembre. Il demeurait alors, rue Clauzel, dans le IXe arr. et Blanqui habita chez lui alors que Léonce Levraud n’occupait pas son logement. C’était le temps où il exerçait comme chirurgien dans un bataillon de mobiles en Seine-et-Oise. Pendant la Commune, il fit partie d’une commission médicale comprenant avec lui les docteurs Gadaud* et Regnard*, adjointe à Treillard*, directeur de l’Assistance publique.

De 1876 à 1898, Léonce Levraud fut conseiller municipal du XIe arr. (quartier Saint-Ambroise).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article64537, notice LEVRAUD Léonce [LEVRAUD Adam, Léonce], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 février 2013.

SOURCES : M. Dommanget, Blanqui et l’opposition révolutionnaire..., op. cit. — Blanqui et la Commune, op. cit.J.O. Commune, 10 mai 1871. — Notes biographiques..., Bibl. Nat., 4° Ln 25/667.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément