LEJOINDRE Narcisse, Eugène

Né le 20 avril 1836 à Paris ; mécanicien ; célibataire domicilié 35, rue Dornal (?). Pendant la guerre, il fut incorporé au 118e bataillon et, après le 18 mars 1871, il continua son service dans le même bataillon. Fait prisonnier le 28 mai à Belleville, XIXe arr., il « se défend d’avoir combattu dans les rues de Paris ». Les renseignements sur lui étaient « incertains ». Incarcéré à Rochefort après son arrestation, il fut condamné, le 16 avril 1872, par le 6e conseil de guerre, à la déportation simple. En déportation on dit de lui : mauvaise conduite ; il s’enivrait, mais cultivait assez bien sa concession. Le 19 juillet 1878, sa peine fut commuée en sept ans de détention, puis remise le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article64075, notice LEJOINDRE Narcisse, Eugène , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/839. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Louis Bretonnière, Roger Pérrenès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, Université Inter-Ages, 1995. — Notes de M. Cordillot.

Version imprimable Signaler un complément