LÉDY Constant

Né le 11 octobre 1840 à Ercé-près-Liffré (Ille-et-Vilaine), demeurant à Paris, 161, boulevard de Grenelle (XVe arr.) ; marié, père de deux enfants ; journalier. Il avait subi deux condamnations : une le 27 octobre 1866 à six mois de prison et 16 F d’amende pour abus de confiance et tentative d’escroquerie ; l’autre, le 30 juillet 1867, à deux mois de prison pour « vol d’une faux, en réunion ». Pendant le 1er Siège et la Commune, il appartint à une compagnie de marche du 178e bataillon, sans grade. Le 5 avril il alla à Neuilly, le 30 au fort d’Issy. Placé dans des tranchées entre le fort d’Issy et la gare de Clamart pendant la nuit du 1er au 2 mai, il y fut fait prisonnier. Incarcéré à Rochefort, il fut condamné, le 20 février 1872, par le 11e conseil de guerre, à un an et un jour de prison et cinq ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article63846, notice LÉDY Constant , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/763. — Louis Bretonnière, Roger Pérrenès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, Université Inter-Ages, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément