LAURENÇON Antoine, Julien

Né le 17 novembre 1853 à la Croix-Rousse (Lyon) ; demeurant, 65, rue Sainte-Élisabeth ; ouvrier tisseur, célibataire ; membre de l’Internationale.

Laurençon fut condamné, le 25 avril 1874 — jugement confirmé le 8 juin — à deux ans de prison, 50 f d’amende et cinq ans de privation des droits civiques pour affiliation à l’Internationale (affaire dite du « Complot de Lyon ».)
D’après deux rapports d’avril 1875, Laurençon, qui figurait, fin 1872, « parmi les premiers adhérents au groupe de la Croix-Rousse » — Voir Boriasse — avait à Lyon « une très mauvaise réputation », passait « pour paresseux et ivrogne » et manifestait les opinions politiques « les plus subversives ». Il avait déjà été condamné à Lyon, le 21 juin 1870, pour avoir affiché un écrit révolutionnaire. L’auteur d’un des deux rapports estimait que « sa famille ne semble mériter aucun intérêt », car au domicile de sa mère et de sa jeune sœur « sont appendues des images de toutes les illustrations de la Commune ». Laurençon faisait partie de la Société de propagande pour l’instruction libre et laïque. Il était « l’ami et le commensal » de Camet. Le 31 octobre 1873, il partit avec ce dernier pour Saint-Étienne, afin de prendre part à une réunion de l’Internationale. Au début de novembre, il assista à une réunion où fut définitivement adopté le programme du Comité d’action révolutionnaire des travailleurs, et, le 16 novembre, il fut arrêté.
Deux chefs d’atelier témoignèrent en faveur de Laurençon. Le premier, qui l’employa en qualité d’apprenti et d’ouvrier depuis 1865 « en plusieurs fois différentes », déclara n’avoir « que des éloges à faire sur son travail et sur sa conduite, surtout par son assiduité au travail ». Quant au second, qui l’avait employé jusqu’au moment de son arrestation, il certifia n’avoir jamais eu à se plaindre de sa conduite ou de son travail.
Voir C. Camet.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article63455, notice LAURENÇON Antoine, Julien, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 novembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/809 n° 7676. — Arch. Dép. Rhône, série U, procès-verbaux du tribunal correctionnel de Lyon, avril 1874. — Gazette des Tribunaux, 22-26 avril 1874.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément