LABARRE Édouard, Pierre

Né le 8 (ou le 9) octobre 1848 à Nantes (Loire-Inférieure) ; demeurant à Paris, 45, rue des Écluses-Saint-Martin (Xe arr.) ; célibataire ; tourneur sur cuivre. Garde au 143e fédéré, 3e cie, il fut arrêté durant la Semaine sanglante et incarcéré à Rochefort. Il fut condamné, le 20 février 1872, par le 12e conseil de guerre, à la déportation simple : peine commuée en résidence obligatoire en Nouvelle-Calédonie, en 1877, et remise en 1879.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article62778, notice LABARRE Édouard, Pierre , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

Version imprimable Signaler un complément