KLEIN Théophile, Pierre

Né le 17 février à Versailles (Seine-et-Oise) ; célibataire ; lithographe. Klein avait été condamné le 2 mai 1870 à deux mois de prison pour cris séditieux. « Dès 1870, il fait partie de la société de résistance et de chômage qui tient ses séances rue de la Grande-Truanderie (Ier arr.) et qui n’est qu’une branche de l’Internationale » (en 1871, la liste des membres — cf. t. IV, p. 74 — comprend un dénommé Klein mais prénommé J.)
Pendant le Siège, Klein servit comme sergent-fourrier au 214e bataillon puis, durant la Commune, aux Vengeurs de Flourens. Arrêté le 23 octobre 1871, il fut condamné, le 11 avril 1872, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; amnistié le 15 janvier 1879, il rentra par le Navarin.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article62698, notice KLEIN Théophile, Pierre , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/831, n° 1123. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

Version imprimable Signaler un complément