KERMANN Eugène

Né à Paris le 28 août 1843 ; marié, père de deux enfants ; ouvrier cartonnier. Il fut condamné par contumace, le 17 mars 1874, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée pour faits insurrectionnels. En 1879, il demeurait, 20, rue de la Bienfaisance, à Saint-Josse-ten-Noode (Belgique) ; en 1880, 17, Parvis Saint-Roch, à Bruxelles-Nord.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article62654, notice KERMANN Eugène , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/857. — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 262.446 et états d’août et du 15 avril 1880. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971.