IRIARD Adolphe

Né le 8 août 1854 à Paris ; célibataire. Enfermé dans une maison de correction, pour vol, détenu à Clairvaux (Aube), il s’évada en 1870 et s’engagea dans la légion garibaldienne. Licencié en février, il rentra à Paris et, au lieu de reprendre son travail d’ajusteur, s’engagea, fin mars, dans les troupes fédérées. Il fut condamné le 19 décembre 1872, par le 8e conseil de guerre, à la déportation simple ; amnistié, il rentra par la Picardie.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article62092, notice IRIARD Adolphe , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/835. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

Version imprimable Signaler un complément