IMBERT Louis

Marié, père de six enfants ; simple garde dans le 81e bataillon fédéré, il fut condamné, le 11 novembre 1873, à trois mois de prison pour vol, et, le 21 janvier 1874, par le 3e conseil de guerre, aux travaux forcés à perpétuité.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article62083, notice IMBERT Louis , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/809 et BB 27.

Version imprimable Signaler un complément