IMBERT André, Adolphe

Né le 7 mars 1819 à Montpellier (Hérault) ; communard.

Il était ingénieur militaire de 3e classe ; il commanda, sous la Commune de Paris, la 7e section du génie et fut chargé de la zone allant du Point-du-Jour à la porte de Vanves. Le 8 mai 1871, il passa ingénieur de 2e classe.
Il fut condamné par contumace, le 15 avril 1873, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, puis, en jugement contradictoire du 26 février 1879, à cinq ans de détention. Il avait, avant 1870, inventé et lancé en Algérie un appareil à griller le café et se présentait, en 1879, comme ingénieur militaire et « amnistié de fait ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article62076, notice IMBERT André, Adolphe, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 septembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/856 B et 857. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 2579). — Arch. PPo., listes de contumaces et listes d’amnistiés. — J.O. Commune, op. cit., 10 mai 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément