IDJIEZ Victor

« Bibliothécaire-directeur » à la mairie du XIe arr. de Paris, sous la Commune.

Il fit partie de la sous-commission municipale qui comprenait : André, Capellaro, Collin, David, Dorgal, C. Favre, V. Idjiez, Périer et fit réquisitionner la guillotine perfectionnée, achevée ou sur le point de l’être, ainsi que l’instrument ordinaire et ils décidèrent « que les deux instruments de supplice seraient brûlés en place publique » le 6 avril 1871.

Victor Idjiez appartint aussi à la commission d’enquête constituée le 13 avril dans le XIe arr. « pour les pensions et indemnités à accorder aux veuves et orphelins des victimes de la défense des droits du peuple » (cf. Murailles... 1871, op. cit., p. 296). — Voir Capellaro.
Par contumace, Idjiez fut condamné, le 30 janvier 1873, par le 10e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article62070, notice IDJIEZ Victor, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 septembre 2019.

SOURCES : J.O. Commune, 10 avril 1871. — Arch. Min. Guerre, 10e conseil (n° 748). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément