HUBERT Adolphe, Antoine

Par Jean Maitron

Né le 28 juillet 1827 à Reims (Marne) ; membre de la Première Internationale ; communard.

Durant la Commune de Paris, Adolphe Hubert fut « membre du conseil du XXe arr. ». Le 3e conseil de guerre le condamna par contumace, le 17 avril 1874, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Antérieurement, il n’avait encouru que trois jours de prison, le 4 novembre 1846, pour désertion de navire à Pondichéry.

Il appartint à l’Internationale, s’il est vrai, comme il est indiqué sur la couverture de son dossier, qu’il « a présidé le congrès de l’Internationale tenu à Bruxelles » — mais, à notre connaissance, il n’est fait mention nulle part ailleurs de cette présence. Seul, un Hubert, délégué suisse des ouvriers en papiers peints, participa au congrès de Bruxelles en 1868. Aucun délégué de ce nom ne figura au 7e congrès de l’Internationale, à Bruxelles, en 1874.

Réfugié à Londres, journaliste, il s’y serait montré « très effacé ».

Il fut gracié le 27 novembre 1879.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article61901, notice HUBERT Adolphe, Antoine par Jean Maitron, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 septembre 2019.

Par Jean Maitron

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/853, n° 756 et BB 27. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil, n° 1630. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément