HANS Alphonse, Jules

Né le 10 octobre 1850 à Breteuil-sur-Noye (Oise) ; demeurant à Paris, 39, rue Croix-Nivert (XVe arr.) ; graveur sur acier ; communard.

Il était célibataire. Pendant le Siège, il était garde dans la 4e compagnie de marche du 165e bataillon ; il y revint au milieu d’avril 1871. Pendant toute l’insurrection, il demeura au fort d’Ivry ; il rentra le 25 mai et fut fait prisonnier à Ménilmontant, le 28. Il fut ensuite incarcéré à Rochefort.
D’après le commissaire de police du quartier de Javel, XVe arr., les renseignements le concernant « n’étaient pas défavorables ». Le 6e conseil de guerre le condamna, le 16 mai 1872, à cinq ans de détention qui furent commués, le 8 octobre 1872, en trois ans de prison avec privation des droits civiques ; le 9 décembre 1874, Hans obtint la remise du reste de sa peine, la privation des droits civiques étant maintenue.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article61453, notice HANS Alphonse, Jules, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 septembre 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/765. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément