LOPEZ Claude, Louis, Maximilien

Par Pierre Vincent

Né le 14 mai 1939 à Bédarieux (Hérault) ; agent de conduite ; membre du bureau de la Fédération CGT des cheminots (1973-1986).

Enfant naturel, Claude Lopez fut reconnu par Joseph Lopez à l’âge de dix ans, suite au mariage de ses parents. Issu d’une famille modeste, élevé par sa grand-mère communiste, entouré de sa mère et de ses six sœurs, Claude Lopez passa une enfance heureuse. Il eut une sœur et un frère, également agent de conduite.
Il passa son certificat d’études primaires et enchaîna avec un CAP d’électricien. Souhaitant devenir mécanicien de route, il répondit à une petite annonce dans Le Midi libre et se retrouva le 3 janvier 1958 au dépôt de Noisy-le-Sec (Seine) comme manœuvre. Au bout de six mois, il suivit une formation pour devenir agent technique affecté aux Trans-Europ-Express assurant des relations avec Bruxelles, Bâle et Zurich. En juillet 1959, il partit au service militaire en Algérie, d’où il revint fin novembre 1961. Il fut repris au dépôt de Noisy-le-Sec dans les mêmes fonctions. Enfin, il put accomplir son souhait de départ : après formation et examen de conducteur de manœuvres puis, en 1971, examen d’élève-conducteur, il fut nommé conducteur la même année. En 1985, il devint conducteur principal.
Adhérent de la CGT depuis janvier 1958, secrétaire de la Section technique des agents de conduite de Noisy-le-Sec de 1968 à 1973, il milita, dans la même période, à l’Union locale CGT de Noisy-le-Sec. En 1969, il siégeait au bureau du secteur de Paris-Est. Il occupa diverses responsabilités comme délégué du personnel.
Claude Lopez devint membre du bureau fédéral de la CGT au congrès de septembre 1973, et prit en charge l’activité parmi les agents de conduite. Sa responsabilité fut ensuite élargie aux agents du contrôle et au Service national des messageries (SERNAM). Suite à une nouvelle répartition du travail au sein du bureau fédéral en 1979, il devint trésorier-administrateur de la Fédération, fonction qu’il conserva jusqu’à son départ en retraite en 1989.
Adhérent du PCF depuis mai 1968, membre de la cellule « Wodli » des cheminots de Noisy-le-Sec, il fut élu, en mars 1989, conseiller municipal de Bobigny et adjoint au maire Georges Valbon, chargé du logement. Il fut également président de l’Office HLM municipal de Bobigny. Réélu en 1995, tout en conservant la présidence de l’Office HLM, Claude Lopez fut chargé des sports et de la jeunesse. Il fut membre du comité fédéral du PCF de Seine-Saint-Denis de 1989 à 1997.
Membre du Grand Orient de France, il fut nommé chevalier de la Légion d’honneur.
Son épouse, avec qui il a deux enfants, est huissier du Trésor.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article6114, notice LOPEZ Claude, Louis, Maximilien par Pierre Vincent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 11 mai 2012.

Par Pierre Vincent

SOURCES : Arch. PPo, SNCF S26, S28. — Arch. Fédération CGT des cheminots. — La Tribune des cheminots. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Jean-Pierre Bonnet et de Marie-Louise Goergen. — Renseignements communiqués par Claude Lopez.

Version imprimable Signaler un complément