GUÉRARD Édouard

Né le 29 mars 1841 à Chambrun — serait-ce à Chambray ? — (Eure), ou le 29 mars 1840 à Nembourg (?) selon les sources ; marchand de porcelaine ; communard.

Il était marié, père d’un enfant. Capitaine, sous la Commune de Paris, au 161e bataillon de la Garde nationale, il fut condamné, le 20 janvier 1873, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée.
Guérard s’était entre-temps réfugié en Belgique pour échapper à la répression. Il s’installa dans la banlieue de Bruxelles, à Anderlecht, où sa présence est attestée le 1er mars 1873. Il gagnait alors sa vie comme ouvrier chapelier.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article61093, notice GUÉRARD Édouard, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 août 2019.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 712). — Arch. PPo., listes de contumaces. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément