GUÉLET Amédée, Julien, Pierre

Né le 3 décembre 1834 à Saint-Aubin-d’Aubigné (Ille-et-Vilaine) ; champignonniste ; ancien militaire ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Fils de de Pierre Guélet et Julie Courtois son épouse, Amédée Guélet était célibataire. Il avait subi une condamnation pour vente d’effets d’habillement, et escroquerie au préjudice de deux habitants.
Pendant le 1er Siège et sous la Commune de Paris, il fut garde dans les Éclaireurs et prit part aux combats.
Le commissaire de police de son quartier ne donna pas sur lui des renseignements favorables. Le 12e conseil de guerre le condamna, le 11 avril 1872, à la déportation simple. Embarqué à bord du Var, il arriva à Nouméa le 9 février 1873. Le 15 janvier 1879, il obtint la remise de sa peine et rentra par le Var.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article61072, notice GUÉLET Amédée, Julien, Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 août 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/839. — Arch. Nat., PPo., listes d’amnistiés. — Gérard Hamon, Retour en France d’un communard déporté, Rennes, Pontcerq, 2016. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément