GROSDENIS Rodolphe, Eugène, dit Brack Denis

Né vers 1831. Gérant de l’Excommunié, journal libre-penseur auquel collaborait J.-B. Chanoz, Grosdenis participa aux mouvements lyonnais de 1871. Impliqué dans le meurtre du commandant Arnaud de la Garde nationale lyonnaise, 20 décembre 1870, Grosdenis fut condamné par contumace à la déportation dans une enceinte fortifiée. Voir Ballaz.
Réfugié à Barcelone, il fit partie de la commission de la section de langue française de Barcelone de l’AIT — elle faisait partie de la Fédération barcelonaise dont le secrétaire était Anton Lino — qui désigna Alerini comme délégué au 6e congrès de l’Internationale « antiautoritaire », Genève, 1er-6 septembre 1873.
Signèrent le mandat d’Alerini les membres de la commission : D. Brack, P. Brousse, C. Camet, Paulet, les membres du bureau de la séance : E. Combe, E. Fournier, R. Tariol, le secrétaire de la Fédération : A. Lino.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article61020, notice GROSDENIS Rodolphe, Eugène, dit Brack Denis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 septembre 2018.

SOURCES : Arch. PPo., B a/368. — Gazette des Tribunaux, 9-24 mars 1871 (Grosdenis fut condamné sous le nom de Brack Denis). — J. Guillaume, L’Internationale, op. cit., t. II, p. 110, n. 1.

Version imprimable Signaler un complément