GIRARD Léon

Né à Assais (Deux-Sèvres) le 13 mars 1835 ; marchand de vins et logeur ; marié ; capitaine au 73e bataillon fédéré ; membre de l’Association Internationale des Travailleurs ; communard.

Girard, dont le dernier domicile connu à Paris avant 1871 était, 11, passage de l’Orient, XVIIIe arr., avait été incorporé au 41e régiment de ligne le 5 avril 1856 ; rengagé pour sept ans, il passait, le 29 avril 1862, au 1er régiment des Voltigeurs de la Garde. Libéré le 31 décembre 1869, il reçut un certificat de bonne conduite et s’établit alors « marchand de vins-logeur ».
Un Girard — le même ? — membre de l’Association Internationale des Travailleurs signa le manifeste contre la guerre adressé aux travailleurs de tous pays, en juillet 1870 (cf. Dict., t. IV, p. 45).
Durant la guerre de 1870, Léon Girard servit comme sergent ; il fut élu capitaine à la 1re compagnie du 73e bataillon fédéré, après le 18 mars 1871. Le 16 septembre 1871, il fut condamné, à Paris, à deux ans de prison pour vol (d’après la notice-contumax). Cette condamnation n’est pas mentionnée sur l’extrait du casier judiciaire. Intervenue après la Commune de Paris, elle ne peut apparaître comme résultant d’un délit de droit commun ordinaire. Sans doute fut-elle d’ailleurs prononcée par défaut.
Le 19e conseil de guerre le condamna par contumace, le 4 décembre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; enfin, le 21 janvier 1873, le tribunal correctionnel de la Seine lui infligea un an de prison pour falsification et usage d’un passeport falsifié.
Réfugié à Bruxelles, il bénéficia de la remise de sa peine le 27 novembre 1879.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article60440, notice GIRARD Léon, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/864, n° 6707 et BB 27. — Arch. Min. Guerre, 19e conseil, n° 652. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément