GENTIL

Sympathisant de la Commune de Paris

Ouvrier sellier à Paris, originaire de l’arrondissement d’Issoudun (Indre). Fin avril 1871, il vint s’installer avec sa femme à Chabris, commune de Saint-Christophe (Indre). Gentil, qui se disait capitaine de la Garde nationale fédérée, tint, dans les cafés, des propos favorables à la Commune de Paris ; il fut arrêté et transféré à Versailles.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article60183, notice GENTIL, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 juillet 2019.

SOURCE : Arch. Nat., C 2882, note du procureur de la République d’Issoudun, 31 juillet 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément