FRITSCH Désiré, François

Né à Darnétal (Seine-Inférieure), le 22 mars 1841 ; mort à Rouen, le 15 décembre 1909 ; tisseur de bretelles ; militant de l’AIT à Rouen.

Membre du secrétariat du Comité fédéral rouennais de l’Internationale, en avril 1870, avec Aubry, Cornillot, Paques et Saval (cf. O. Testut, l’Internationale, op. cit., p. 177), il protesta contre l’arrestation d’Émile Aubry, secrétaire-correspondant de la Fédération (cf. l’Internationale, 15 mai 1870).
Sur l’initiative de la Fédération, une manifestation patriotique fut organisée à Rouen, le 22 septembre 1870, au cours de laquelle on demanda qu’il ne soit accepté de proposition de paix qu’« à condition que les Prussiens soient refoulés au-delà du territoire français ». Désiré Fritsch fut désigné, avec Creuzot et Vaughan, comme membre suppléant de la Commission de vigilance élue à la suite de cette manifestation et « chargée de se mettre en rapport avec le Comité de défense du département ». (L’Internationale, 9 octobre 1870.) Voir Vaughan E.
Il fut arrêté le 25 avril 1871, mais relâché parce qu’il n’avait pas assisté à la réunion de la veille.
Il reprit son activité politique sous la IIIe République, et fut candidat au conseil municipal de Rouen le 9 janvier 1881 sur la liste radicale.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article59627, notice FRITSCH Désiré, François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 juin 2019.

SOURCE : Marcel Boivin, Le Mouvement ouvrier dans la région de Rouen, 1851-1876. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément