FOUGERET François, Amable

Né le 7 septembre 1819 à Paris ; photographe ; communard déporté.

Domicilié 28, rue de Charenton à Paris ; marié, père de trois enfants ; photographe ; il fut compromis dans les troubles de 1848, et, en 1864, il avait été condamné à trois mois de prison pour adultère. Ses enfants prirent part à l’insurrection de 1871. Dès le 15 février, Fougeret avait été délégué par sa compagnie, la 9e du 73e bataillon, au Comité de fédération. Vers le 15 mars, il fut nommé membre du Comité central qui, dit-il, « s’occupait déjà d’organiser la résistance contre le gouvernement ». « Le 18 mars, ajoutait-il, à huit heures du matin, j’ai été informé de ce qui se passait et je me suis rendu rue Basfroi, au siège du Comité. Là, on a commencé à discuter les moyens d’organiser sérieusement la résistance et d’armer la Garde nationale. Puis, à trois heures du matin (19 mars) les membres du Comité se sont rendus à l’Hôtel de Ville dont Assi a pris possession comme gouverneur. » Il signa la proclamation du Comité publiée au Journal Officiel du 30 mars. Le 24 mai, il se sauva avec Audoyneau à Charenton, puis à Vincennes où un ami les recueillit pendant quatre jours. Il rentra à Paris le 28 mai et put se soustraire aux recherches jusqu’au 11 août. Il fut arrêté ce jour pour avoir fait partie du Comité central pendant toute l’insurrection. Il fut condamné, le 21 mars 1872, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la privation de ses droits civiques. Il eut « une mauvaise conduite » à la Nouvelle-Calédonie : « Triste sujet, moralité douteuse, idées révolutionnaires. Croit à une insurrection prochaine. » Le 29 mai 1879, sa peine fut commuée en dix ans de bannissement. Il rentra par la Creuse. Voir Pougeret.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article59367, notice FOUGERET François, Amable , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 novembre 2017.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/754, BB 27 et H colonies 81. — Arch. PPo., B a/368, listes d’amnistiés. — Arch. Min. Guerre, 4e conseil, n° 370. — Murailles... 1871, op. cit., pp. 7, 17, 537. — P.V. Commune, op. cit., liste donnée le 28 mars.