FLAHAUT Émile, Amour

Né vers 1837 ; ouvrier marbrier de nationalité belge. Flahaut habitait Paris lorsqu’il prit part aux troisième et quatrième congrès de l’Internationale — Bruxelles, septembre 1868, Bâle, septembre 1869 — en qualité de délégué de l’association ou de la Chambre syndicale des marbriers de Paris.

Au congrès de Bâle, Émile Flahaut participa aux travaux de la 5e commission ; « De l’action des sociétés de résistance sur l’émancipation des travailleurs », et il lut le rapport de la société des marbriers de Paris. En me choisissant, dit-il, elle « a voulu prouver que l’esprit de nationalité avait disparu, puisqu’elle a tenu à se faire représenter au congrès par un étranger qu’elle avait déjà choisi comme président de son syndicat ». Après avoir affirmé que si les ouvriers français « ne peuvent combattre ostensiblement dans les rangs de l’Internationale, ils sont du moins de cœur avec elle », il termina en affirmant qu’ils comptaient « sur la solidarité des travailleurs du monde entier pour opérer la transformation sociale sans révolution brutale ». À ce même congrès, il se prononça pour « le droit d’abolir la propriété individuelle du sol et de faire entrer le sol dans la communauté » mais s’abstint dans le vote ayant pour but de déterminer si ce droit devait s’exercer « aujourd’hui ». Il s’abstint également dans le vote sur l’abolition ou la limitation du droit d’héritage.
Impliqué dans le troisième procès de l’Internationale, il fut, le 8 juillet 1870, renvoyé des fins de la prévention, sans amende ni dépens. Son avocat avait affirmé : « Flahaut a dit et répété, et il dit et répète d’une façon énergique qu’il ne fait en aucune façon partie de l’Internationale. » (Cf. compte rendu, p. 198.) Conformément à ses déclarations au congrès de Bâle, il est possible qu’il n’ait été adhérent que « de cœur ».
Émile Flahaut alla sans doute s’installer à Bruxelles à cette époque, car il n’est pas fait mention de lui après la chute de l’Empire ou sous la Commune. Un rapport de police du 18 juillet 1875 indique à son sujet :
« Depuis son arrivée à Bruxelles, Flahaut a pris une part active aux congrès de l’Internationale. Il fait actuellement partie de la section internationale de marbriers de Bruxelles et assistait en qualité de délégué de cette section au congrès régional belge tenu à Bruxelles les 25 et 26 décembre 1874. »

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article59152, notice FLAHAUT Émile, Amour, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 juin 2019.

SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE : La Première Internationale (J. Freymond), op. cit. — Troisième procès de l’AIT à Paris, Paris 1870. — Arch. PPo., B a/434 (rapport Testut du 18 juillet 1875).

Version imprimable Signaler un complément