FAIN Armand, dit Nerssant

Par Claude Pennetier

Né le 14 janvier 1847 à Meudon (Seine-et-Oise), mort le 14 juillet 1903 à Paris ; artiste dramatique ; communard ou supposé tel.

Fils d’un imprimeur ; artiste dramatique, il jouait au théâtre de Montmartre. Soldat en 1870, lieutenant-colonel d’état-major fédéré pendant la Commune (qualité qu’il contesta après la Commune), il fut arrêté le 23 mai 1871 rue de la Tour d’Auvergne puis condamné par contumace, le 17 décembre 1872, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée.
Il arriva en Belgique le 13 septembre 1873. Dans les colonnes du Gil Blas, à la date anniversaire de la Commune du 18 mars 1904, un article intitulé « Les survivants de la Commune » indique qu’il joua et obtint des succès à l’Alhambra de Bruxelles.
Marié, père de famille, il habitait Schaerbeck en 1879.Il revint en France en 1880.

Armand Fain mourut à Paris le 14 juillet 1903.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article58803, notice FAIN Armand, dit Nerssant par Claude Pennetier, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 mai 2019.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/829. — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 268285 (en 1880). — Renseignements communiqués par sa famille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément