ESCACHE Raymond

Né à Foix (Ariège) le 7 novembre 1849 ; maçon ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire ; soldat au 121e régiment d’infanterie de ligne. Escache était au 18 mars 1871 détenu à Paris, à la maison de justice militaire, sous prévention de maraude et abandon de poste ; il fut élargi par ordre de la Commune et ne chercha pas à rejoindre l’armée ; il fut arrêté aux portes de Paris vêtu d’un pantalon semblable à celui que portaient les Vengeurs de la République. Il prétendit avoir passé son temps dans diverses casernes avec des soldats faisant partie des dépôts d’isolés ; il n’y avait pas d’autres charges contre lui que celle résultant de son costume.
Le 2e conseil de guerre le condamna à la peine de mort, et à la dégradation militaire, le 2 septembre 1871 ; sa peine fut commuée en vingt ans de travaux forcés le même jour ; on dit que sa conduite en déportation fut mauvaise. Il fut amnistié en 1879 et resta en Nouvelle-Calédonie comme « résidant volontaire ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article58681, notice ESCACHE Raymond, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 mai 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/727, BB 27 et H colonies 158. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément