EILLER Jean-Paul

Né le 12 février 1828 à Domnon-lès-Dieuze (Meurthe) ; demeurant à Ivry (Seine), 25, rue des Brèches ; veuf avec un enfant, il vivait depuis dix ans en concubinage avec une femme dont il eut un deuxième enfant ; journalier. Il avait subi en 1863 une condamnation à un mois de prison pour rébellion et coups. À la formation de la Garde nationale il entra dans la 2e compagnie de marche du 98e bataillon. Le 1er février 1871, il entra à l’hôpital de la Charité pour une fracture de la rotule et en sortit le 24 avril. Il rejoignit sa compagnie au fort d’Ivry. Dans le courant de mai, il fut rayé des contrôles du bataillon. Il fut arrêté le 3 juin à Villejuif. Le 8 mai 1872, le 25e conseil de guerre le condamna à cinq ans de prison et à cinq ans de surveillance ; le reste de sa peine lui fut remis le 27 juin 1876, mais avec maintien de la surveillance.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article58619, notice EILLER Jean-Paul , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/775.

Version imprimable Signaler un complément