EICHELOF

Communard, mort au combat

Successivement capitaine, commandant, puis lieutenant-colonel du 88e bataillon fédéré, Eichelof fut tué à Neuilly, vers le 15 mai 1871. Voir H. Cabanes.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article58618, notice EICHELOF, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 mai 2019.
Version imprimable Signaler un complément