EHRMANN Marcel, Claude

Né le 22 avril 1850 à Saint-Avold (Moselle) — le nom est orthographié aussi Erhmann, mais d’après le ministère de la guerre, note du 4 avril 1874, Ehrmann est le vrai nom ; demeurant à Paris ; célibataire. Marcel Ehrmann était soldat au 4e bataillon de chasseurs à pied, engagé volontaire. Fait prisonnier à Sedan, il s’évada et fit campagne dans l’armée de la Loire ; pris une deuxième fois, il réussit à rejoindre son dépôt. Parti de Voiron (Isère), le 12 mars par le train, avec son bataillon, il manqua le train à Saint-Étienne, dit-il, et fut dirigé sur Paris. Il essaya en vain de sortir de Paris. Il resta chez ses parents jusqu’au 22 avril. Il fut incorporé ensuite dans une compagnie sédentaire, puis dans la 1re compagnie de marche du 134e bataillon. À partir du 24 mai, il ne prit plus part à l’insurrection. Le 9 février 1872, le 18e conseil de guerre le condamna à la déportation dans une enceinte fortifiée, peine remise le 10 septembre 1872, mais la suppression de ses droits civiques fut maintenue.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article58617, notice EHRMANN Marcel, Claude , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/767.

Version imprimable Signaler un complément