EHL Nicolas

Né le 16 février 1824 à Kerling, canton de Sarrelouis (Prusse) ; demeurant à Vincennes (Seine) ; combattant de la Commune de Paris.

Marié, père de deux enfants ; journalier. Quoique Prussien, il resta à Paris pendant le 1er Siège il entra même dans la Garde nationale (pas dans l’armée, mais comme employé dans les travaux de fortification). Après le 18 mars, il fut incorporé à la 5e compagnie sédentaire du 241e bataillon. Le 20 mai, il alla à Passy. Il fut fait prisonnier deux jours plus tard, le 22 au matin. Un rapport de police s’exprime ainsi à son sujet : « Intelligence très bornée » qui « ne lui a peut-être pas permis d’apprécier la gravité du crime dont il se rendait coupable en prenant les armes contre le gouvernement régulier ».

Le 8e conseil de guerre le condamna, le 14 décembre 1871, à la déportation simple. Le 10 juin 1872, sa peine fut commuée en dix ans de bannissement. Remise du reste lui fut faite le 20 mars 1879.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article58615, notice EHL Nicolas , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 octobre 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/748.

Version imprimable Signaler un complément