EBERLIN Théodore

Né le 27 mai 1841 à Mulhouse (Haut-Rhin) ; demeurant à Ivry (Seine), rue du Sentier-des-Vignes ; mécanicien ; communard.

Il était marié, père d’un enfant. Il était sergent-fourrier, lors du 1er Siège, dans la 4e compagnie de marche du 98e bataillon de la Garde nationale et conserva ce grade sous la Commune de Paris. Il aurait abandonné son bataillon le 5 mai 1871, dit-il, et travaillé jusqu’à la fin de l’insurrection. Il fut arrêté chez lui le 27 mai.
Le 8 juin 1872, le 16e conseil de guerre le condamna à cinq ans de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques. Le 4 décembre 1872, sa peine fut réduite à un an, mais avec maintien de la suspension des droits civiques.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article58599, notice EBERLIN Théodore, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 mai 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/772.

Version imprimable Signaler un complément